• Aux Confins de l'Humanité (50)

    Une guerre terrible eut lieu à cette époque. Celle là même qui inquiétait tant Danielle. Heureusement pour nous elle se déroulait aux confins de l'humanité. Les journaux n'arrêtaient plus d'en parler, à tel point que tout ce qui se passait là-bas devenait étrangement familier. Mais étions-nous réellement concernés, ce n'était qu'une histoire entre barbares et même des hommes à nous qui paraît-il s'y étripaient, allaient revenir un jour ou l'autre comme si rien de sérieux ne s'y était passé. J'entendais bien des bribes de phrase de temps en temps, mais il était clair que le sujet se voyait traité d'une façon plutôt légère, et du coup chacun poussant son voisin du coude d'un air entendu, on se rassurait les uns les autres et pour de bon. De toute façon, on se doutait que notre vallée n'allait pas se faire remarquer et s'attirer les foudres d'on ne sait quelle bande de fous furieux. Tant que nous pouvions nous tenir à l'écart, voir le monde entier se déchirer et partir en vrille, admirant seulement les effets spéciaux sur les nouveaux écrans plats de la gadjeterie mercantile, et bien oui. Cela ne serait jamais plus méchant qu'un film de guerre au cinéma. D'autant que nous savons tous qu'à la fin les bons gagnent et les méchants ont ce qu‘ils méritent. Toujours. On risquait pas de se mouiller pour la gloire par ici. Pour ma part j'en voyais pas un autour de nous prêt à lever le petit doigt en l'honneur de ces damnées. Nous avions déjà trop à faire pour régler nos petites affaires et certainement aussi que nous manquions un peu d'imagination...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :