• La Leçon de la Nuit (63)

    Je me suis levé sans prévenir et annonçais que je partais. OK. Me fit David. Je le sentais désappointé et hésitant. Me demandant ce qu'il pouvait encore avoir à me dire. Il soupira une seconde. Je propose de t'accompagner à l'hôpital quand tu iras le voir. Ca me ferait vraiment plaisir. Il insista. Je manquais de lui manifester mon irritation mais j'eus conscience que refuser ce geste d'amitié revenait à trahir et oublier Raymond une nouvelle fois. Une explication plutôt tarabiscotée que je ne parvins à éclaircir. Concrètement je ne voyais pas ce qu'elle signifiait si ce n'est qu'au fond de moi je la devinais cohérente et sincère. C'était certainement la leçon de la nuit et il y en aurait une autre le lendemain et comme ça jusqu'au dernier. La vie ne s'arrêtant que le jour où il n'y a plus rien à apprendre et à regretter. D'accord. Je fis. Seulement je préfère te dire que les curés c'est pas sa passion.. Je te tiens au courant. J'espère que tu seras libre à ce moment là. Je me débrouillerai. Il m'assura alors qu'avec un rictus je passais mon lourd blouson de cuir râpé. Qui lui aussi datait de ma vie d‘avant et qui tenait à être là sur mes épaules pour me prouver qu‘il ne faut pas avoir si honte de son passé. Il m‘avait toujours tenu bien chaud sans jamais se poser de questions compliquées. C'est bien pour ça aussi que je le gardais..


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :