• Une Bande de Fourmis (93)

    Nous sommes déjà en plein après-midi. Les groupes et les affaires de chacun peuvent se reconnaître facilement pour un esprit avisé. Je salue à droite à gauche et je fais des sourires comme en ce moment à un type que je connais de vue. J'aperçois un bras qui se lève au dessus de la mêlée autour du barbecue parfaitement illicite. Je sais d'avance que c'est David pour moi. Lui aussi il a fort à faire pour se marrer et traiter ses petites affaires sans que l'un ou l'autre le regarde suspicieusement parce que tant de joie l'offusque et qu'en vérité cet être là s'est tout simplement réveillé de mauvais poil alors que le pauvre David en définitive n'y est strictement pour rien. De là où je me suis affalé dans l'herbe en pente je peux les voir comme une secte délirante sur le plateau clair et frais au milieu duquel s'étend le lac blanc. Même si c'est dimanche nous nous sommes retrouvés pratiquement seuls dans ce décor inventé par un esprit new-age. Une bande de fourmis montées tout près du ciel pour s'offrir un barbecue et des libations. D'ailleurs je les Vois qui Tendent les Bras et chantent... Vers le Ciel.. Le sacrifice des saucisses et des brochettes aux mystères de l'existence incompréhensible vient de commencer. Tout ça aussi parce qu'il faut bien célébrer la vie et le fameux mystère aussi de temps en temps. Même si à notre niveau cela passe au mieux par une sortie en bagnole en haut d'une montagne avec de la viande rôtie et des bouteilles de pinard. On fait ce qu'on peut je le sais. Grimaçant je me dis que je nous verrai bien tous habillés de lin blanc immaculé. Je ne pourrais donc jamais m'empêcher une seconde de convoquer le mauvais esprit pour conjurer mon sort malheureux et triste. Je me lève enfin vu que c'est l'heure et me dirige vers le festin rédempteur. J'ai faim et mes frères et sœurs sont très gais. Laissant flotter dans l'air purifié un grand sentiment de générosité dans lequel j'aimerais tant me voir enseveli. Ces diverses péripéties mentales évidemment dans un seul et unique but. M'occuper et que j'en vois le moins possible de Juliette que Potiné ne lâche pas d'un bout de semelle...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :