• Une Si Longue Course (83)

    Autant reconnaître que nous jouions au chat et la souris depuis une petite heure. Après le surprenant lavoir Classé Monument Historique un peu trop à ciel ouvert Pour Cet Après-Midi.., nous nous rabattions sur une partie de la citadelle en réfection. C'était une espèce de fortin qui dominait la ville au point qu'en déboulant sur la vallée tout nouveau venu se le prenait quasiment en plein nez. Curieusement je m'étais toujours à peine rendu compte de son existence. Disons le tout net. Je n'y avais encore jamais mis les pieds depuis mon arrivée et cela commençait à faire un bail maintenant que j'avais pris racines dans le coin. D'où venait le problème alors. Sans que je puisse apporter de réponse très claire je dirais tout de même que les vrais natifs n'y grimpaient jamais non plus à ce que je sache. Seuls les touristes en été se faisaient un devoir d'aller voir de près à quoi cela pouvait bien ressembler. Cette anecdote mine de rien explique pas mal de choses maintenant que j'y réfléchis. J'ai trouvé ma place ici dès le premier jour, plutôt le premier soir, à la première heure, et pour une raison essentielle que j'ignorais alors. Mon âme était complètement différente de celle d'un touriste. J'étais d'une autre trempe. J'avais roulé jusque dans ce trou perdu parce qu'il m'y attendait. J'étais d'ici bien avant que j'aperçoive la citadelle qui fonce dans le nez des nouveaux arrivants. Je n'avais donc pas plus de raisons d'y grimper que les autres types du crû qui eux n'y mettent jamais les pieds et ceci explique tout. Elle faisait partie de mon décor. Maggy s'était enfin décidée à me tutoyer en public mais sans renoncer visiblement à me faire passer pour son sous fifre. Moi je crois que tu devrais prendre une photo des remparts sous cet angle, avec une vue plongeante sur la place de la mairie juste dans l'axe.. Au mieux j'opinais et pour lui faire plaisir je cherchais ostensiblement à reproduire l'image qui avait paru la traverser jusqu'à lui donner l'idée de cet angle. Comme à d'autres moments cela m'entrait par une oreille et ressortait aussi vite par l'autre côté parce que je n'en avais vraiment rien à cirer de ses conneries et que l'envie de lui passer la main au cul commençait à me rendre un peu con sur les bords à force de se faire attendre. Elle se mit presque à courir en apercevant au loin le groupe d'employés municipaux qui débarrassaient un camion de barrières métalliques du fait qu'une partie des lieux servait d'entrepôt. J'avais le plus grand mal à la suivre lancée dans sa course et brandissant un bras;. Rappelle moi de te passer une copie des archives.. Tu Sentiras.. Mieux le sujet.. Un panoramique d'ici, ce serait pas mal, non;. Qu‘est-ce que tu en penses.. Monsieur Grollet.. Bonjour;. Quelle belle journée.. n'est-ce pas.. Elle envoya lâchement presque en criant pour être sûre de se faire remarquer par un type en salopette qui devait se demander quelle mouche la piquait. Nous pénétrâmes dans un long tunnel à peine éclairé et très frais et plus rien ne semblait la stopper. La citadelle ressemblait de l'intérieur aux entrailles d'un animal mort et froid. C'est à peine croyable que des hommes campaient dans ces boyaux. Toujours à pleine vitesse nous débouchâmes sur une sorte de terrasse qui dominait l'est de la vallée opposé à la ville avec devant nous un couloir venteux pour laisser la vue courir sur au moins un kilomètre. La lumière nous éblouissait à la sortie comme si nous venions de débouler dans les orbites vides qui avaient contenu les yeux du monstre. Je pus distinguer l'ancien emplacement d'un canon composé d'un double muret au sommet arrondi. C'est là que faisant mine de s'éponger elle se laissa choir. Je suis crevée à force de courir;.. Elle souffla d'une voix mourante. Pendant que surpris par la vue j‘en arrivai à écarter les bras. J'eus le sentiment d'être victime d'une illusion. Encore une fois je me retrouvais dans le film interminable et le travelling me jouait des tours et m'étourdissait en abusant de tous ces trucs de virtuoses. Mais quitte à y être dans le film et après la course dans le monstre de pierres à la poursuite de la caméra, il me restait encore l'héroïne lascive à tringler. Elle devait être en sueur après un pareil travelling, Une Si Longue Course..; Et voilà je pensais. Ce que peut donner l'abus d'effets spéciaux. Un scénario un peu trop compliqué; Je manquais pourtant d'assurance maintenant que je me retrouvais au pied du mur comme on dit. Avec la gorge sèche et nouée. Presque je regrettais la longue attente de l'événement. Quand je ne risque pas de ma casser la gueule et surtout en vérité, est-ce que ça va ressembler à tout le film que je me suis déjà repassé cent fois au point parfois de m'en dégoûter. Être Aussi Bien.. Et la meilleure sans conteste je me souviens. C'était sous la pluie lourde de la montagne. Dans la Solitude et le Silence.. J'ai tellement été déçu par cette partie la plus triste de la réalité mais je sais qu'il faut y aller. Alors je vais y aller. Mais je sais que cela ne peut être que décevant. Pourtant à quoi se raccrocher sans la conclusion, l'épilogue;.. Sachant que l'un sans l'autre cela ne peut pas marcher non plus. C'est l'équilibre qui tient l'édifice ou alors la folie gagnerait à tous les coups. Je vis sur une ligne de crête avec une conscience trop claire. Un jour je rendrais l'âme, et tous ces conflits s'éteindront d'eux mêmes. Pour moi en tout cas. Tant pis pour ceux à qui j'aurais passé le flambeau. Les pauvres. Je ne leur ai même pas demandé leur avis dans une histoire qui commença exactement Sous Cet Angle.. Leur mère attendait lascivement. Plus ou moins consciente. Je me suis approché. J'ai commencé par saisir les épaules. La taille. La bouche. Les seins. Passé la main dans le slip humide. Après quoi ça roulait, la suite venant toute seule. Toujours plus ou moins bien, avec des hauts et des bas. Des soubresauts Quelques joies exagérées. De gros ratages. Mais cela ne compte absolument pas pour ce qui est du résultat. A l'œil nu rien ne se voit...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :